Nous saluons la parution du Livret des Parents, conçu à l’initiative de la ministre des Familles Laurence Rossignol.

Ce livret, consacrant un paragraphe à la dénonciation des punitions corporelles, marque un premier pas vers une société plus respectueuse des enfants et nous espérons qu’il participera à faire évoluer plus vite les mentalités sur la question des violences dites « éducatives ».

Laurence Rossignol a présenté le Livret des Parents dans l’émission des Maternelles. La conclusion que nous retenons :

« Frapper les enfants ne sert à rien, ça peut laisser des séquelles et en plus, j’ajoute un autre argument, c’est que moi je ne sais pas comment faire de la prévention de la maltraitance si on peut frapper les enfants. C’est-à-dire qu’à un moment donné, je ne sais pas où mettre le curseur entre les tapes quotidiennes et puis la maltraitante des enfants ; je ne peux pas dire ‘on peut taper jusque là’, ‘on peut taper avec un bottin’ comme on se retrouve souvent dans la police, je sais pas faire ça ! Donc, c’est : ne pas frapper les enfants qui est la bonne solution »

Télécharger le Livret des Parents