Dans la nuit du 1er au 2 juillet 2016, nous, membres de Stop-VEO, étions nombreux-ses, les yeux

rivés sur nos écrans d’ordinateur en train de guetter le passage des amendements contre la violence

faite aux enfants, lors de l’examen du projet de loi Égalité et Citoyenneté, à l’Assemblée Nationale.

Le moment tant attendu, souhaité et pour lequel notre groupe a aussi tant œuvré est arrivé, puisque

l’un des amendements a été adopté par les députés. C’est la première fois qu’un nombre considérable

d’élus reconnaît l’importance de donner un statut aux enfants, en les protégeant de toute violence, y

compris celle perpétrée par les parents dans un contexte qui se veut éducatif.

Nous saluons donc cette avancée et espérons que celle-ci ne soit que le premier pas, vers un total

respect des enfants.