Qui sommes-nous

LE BUREAU DE STOPVEO

Céline, maman de deux enfants, a fondé le groupe militant « Non à la violence éducative ordinaire » en 2009 devenu en 2015 « STOP à toute forme de VEO, les Droits Humains sont aussi ceux de l’Enfant ! »
Le groupe, rempli d’une énergie militante, a donné naissance à l’association StopVEO, Enfance sans violences, en 2016.

Présidente et fondatrice de l’association, Céline dit :

Il faut changer le regard que la France a sur les enfants. Les violences éducatives n’ont pas leur place dans la société, mais les mentalités sont difficiles à changer. Cependant, nous, citoyens, pouvons tous apporter notre petite pierre à l’édifice en mettant en place des actions militantes. Le but de StopVEO est d’informer, de faire de la prévention auprès des parents, professionnels de santé, et de travailler avec les élus, institutions pour obtenir une loi mettant fin aux châtiments corporels.

Aixkiss Blu, Italienne, maman de deux enfants, ancienne journaliste, a choisi la France comme pays d’adoption.
Aixkiss qui a rejoint le groupe Facebook en 2009, est vice-présidente de l’association StopVEO, Enfance sans violences.

Faire avancer la cause des enfants en France, c’est la faire avancer dans le monde, le nôtre est un combat sans frontières.

Isabelle,  Maman de deux enfants, assistante maternelle, a rejoint le groupe en 2013. Trésorière de StopVEO.

Accompagner un enfant sans violences, c’est lui donner les clés pour un monde meilleur ; accompagner tous les enfants sans violences permettrait d’ouvrir la porte de ce monde.

Véronique, Maman de deux enfants, comptable a connu « Non à la violence éducative ordinaire » en 2013 lors de sa quête d’une éducation sans violences pour ses enfants  et est trésorière adjointe de l’association StopVEO, Enfance sans violences.

Il est temps qu’en France l’Enfant soit reconnu et respecté comme tout autre être vivant. Lui assurer une éducation sans violences, c’est lui permettre de grandir dans la sécurité physique et psychologique.

Gaelle, maman de deux enfants, enseignante. Engagée pour la cause des enfants depuis 2014. Secrétaire adjointe StopVEO.

Chaque siècle a son combat. Le XIX ème siècle était celui de l’abolition de l’esclavage. Le XXème siècle était pour les droits des femmes, le XXIème sera celui des enfants. La sécurité des enfants, le respect de leur intégrité doit primer avant tout. Les enfants n’appartiennent pas aux adultes.

Claire, Maman solo, membre de l’OVEO. Sa « mère américaine » a été le « témoin secourable » (Alice Miller) qui lui a fait découvrir une autre sorte de maternité. S’en est suivi de nombreuses lectures en passant par Marshall Rosenberg, Thomas Gordon, Catherine Gueguen qui furent de véritables révélations. Secrétaire StopVEO.

Il est plus que temps de faire prendre conscience à la société d’aujourd’hui la portée de la violence chez les enfants notamment au regard des neurosciences. Maintenant que nous savons, nous ne pouvons plus faire l’autruche et se cacher derrière un « droit de correction » vieux de l’antiquité, d’autant plus dans un monde qui court après l’évolution de toutes parts ! Et si nous nous connaissions nous-même d’abord ? Les enfants sont notre futur, il est important de leur rendre leur dignité et les traiter ENFIN comme des individus à part entière !

LA GRAPHISTE

Sophie, Graphiste D.A., maman de deux enfants, membre de l’OVEO.

Accompagner sans violence nos enfants, c’est anticiper une société plus juste et consciente pour demain, avec de futurs citoyens empathiques et respectueux du monde. C’est aussi se permettre beaucoup de bonheur dans la relation avec eux.

LA DÉVELOPPEUSE WEB – WEBMASTER

Mélissa, Développeuse web/logiciel, maman de deux garçons, la dernière à avoir rejoint l’équipe.

Les enfants ont besoin d’irréductibles qui font valoir leurs droits et qui se positionnent pour eux et non contre eux. Ils sont notre futur, prenons en soin. Apprenons leur à gérer leurs émotions plutôt que de les punir car ils en ressentent, encourageons leur soif de découverte plutôt que de les engueuler car ils le font parfois maladroitement, laissons leur la possibilité de nous montrer qui ils sont plutôt que de leur crier dessus pour qu’il rentre à tout pris dans un moule. Respectons leurs apprentissages et leurs maladresses, leur tendresse et leur impatience, leur concentration et leur excitation, plutôt que de les fesser car ils ne sont pas encore des adultes matures. Admirons nos enfants pour ce qu’ils sont, des enfants.

LES ADMINS DU GROUPE FACEBOOK

Solène, étudiante en psychologie, elle, a eu une prise de conscience grâce au livre Libres enfants de Summerhill de A.S Neill qui lui a fait réaliser les injustices que subissent les enfants. Elle souhaite devenir psychologue, dans la lignée d’Alice Miller, et éveiller les consciences sur le triste sort des enfants en France.

La violence éducative est pour moi la cause de beaucoup de maux dont souffre l’humanité. Violence, criminalité, délinquance, misère affective et désespoir… Je me bats pour que l’on considère enfin l’enfant comme un égal, et qu’ainsi l’être Humain dans sa globalité retrouve sa dignité.


Sève VR 
, Maman de 4 enfants.

Je suis  convaincue de la nécessité de  toujours lever le voile sur toute forme d’atteinte à la dignité et à  l’intégrité humaine notamment des enfants qui sont les plus vulnérables. Il y a urgence à briser le silence en nommant toute forme de violence éducative et leurs effets et  en  demandant  sans relâche des mesures permettant  le respect des droits et des besoins des enfants. Chacun  y contribue de près ou de loin à chaque fois qu’il ose questionner , dire  et se positionner pour une éducation  sans violences. Le changement est  en marche grâce à chacun de nous !


Kevser Kallel 
, Diplômée de LEA, elle souhaite se consacrer à une carrière dans l’enseignement.
Sa prise de conscience a été favorisée par la lecture de « C’est pour ton bien » d’Alice Miller, qui lui a permis de faire le parallèle avec son vécu et d’ouvrir les yeux sur la condition des enfants en France.
Passionnée par le modèle scandinave, elle séjourne régulièrement en Norvège où elle a pu constater les bénéfices d’une société excluant toutes les violences envers les enfants.

Une enfance sans VEO, c’est une enfance épanouie, qui permet aux enfants de développer et d’exploiter au mieux leurs capacités. C’est la préparation à une vie d’adulte stable, encourageant à l’empathie et à l’altruisme.

Et Aixkiss, Céline

L’ADMIN DU COMPTE TWITTER

Cristelle Sans H, Responsable RH, maman de 2 enfants.

Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde : cessons d’inculquer la violence à nos enfants.

LIENS / CONTACTS

Site internet : http://stop-veo.org
Facebook : https://www.facebook.com/groups/stopveo
Twitter : @StopVeo
Email : contact@stopveo.org